Accueil » Téléphones mobiles » Comment choisir

Les bases pour choisir son téléphone mobile/smartphone


Les mobiles ne nous quittent plus et le nombre de références disponibles étant quasiment illimité, la question du choix de son téléphone mobile est donc aujourd'hui essentielle. Il est ici d'autant plus indispensable de ne pas se tromper que même si le prix payé est souvent raisonnable compte tenu des participations accordées par les opérateurs, la contrepartie sera un engagement dans la durée qui rendra impossible le changement d'appareil à bon coût si celui-ci ne convient pas. En clair : si on se trompe, il faudra s'en contenter pendant 2 ans.

Sommaire :


Définir ses priorités


Le mobile idéal n'existe pas. Pour bien choisir son téléphone mobile il faut comme souvent définir ses priorités, telles que : quelles sont les fonctionnalités dont j'ai besoin ; dans quelles conditions vais-je utiliser mon téléphone ; quelle est l'autonomie dont j'ai besoin ; quel est mon budget ; le look est-il important pour moi ; suis-je prêt à passer du temps pour apprendre à connaitre toutes les fonctionnalités de mon smartphone ; etc.

Il faut également avoir quelques repères pour bien comprendre le jargon technique des vendeurs de téléphones portables.

Nous allons essayer ici de vous donner quelques clés pour mieux choisir votre prochain appareil, qu'il s'agisse d'un smartphone très évolué ou d'un téléphone portable beaucoup plus simple.



Les réseaux


Avant de commencer faisons un point sur les types de réseaux de téléphonie pour bien comprendre les limites de chaque appareil :
  • RADIOCOM 2000 : 1ère génération de réseau de téléphonie, abandonnée depuis les années 90.

  • GSM : 2ème génération (dit « 2G ») de réseau de téléphonie permettant la transmission de la voix dans de bonnes conditions ; débit maxi 9,05kbits/s.

  • GPRS : évolution du réseau GSM pour permettre la transmission de données numériques grâce à un débit plus élevé, dit également « 2,5G » ; débit maxi 21,4kbits/s permettant le chargement d'applications basiques de type wap.

  • EDGE : amélioration du GPRS, considéré comme un réseau « pré-3G » ou « 2,75G » ; débit maxi 59,2kbits/s permettant la consultation de pages web « légères ».

  • 3G : technologie répondant aux normes UMTS permettant des débits censés atteindre 2Mbits/s pour un accès internet aisé allant jusqu'au visionnage de vidéos en streaming si les conditions sont bonnes.

  • 3G+ : amélioration de la 3G (soit 3,5 G) suivant un protocole HSDPA pour un débit pouvant atteindre 14,4 Mbits/s.


Les prochaines évolutions seront les réseaux LTE et LTE-Advanced, respectivement qualifiés de 3,9G et 4G. Ils autoriseront des débits équivalents à ceux des réseaux câblés ou à fibre.



Bibande, tribande ou quadribande


Les modèles bibandes ne sont quasiment plus commercialisés. Leur faiblesse était de ne pas fonctionner sur les réseaux nord-américains utilisant les fréquences 850MHz et 1900MHz.

Les modèles tribandes fonctionnent partout dans le monde mais peuvent avoir du mal à trouver un réseau dans des zones à faible densité en Amérique du Nord où la quatrième bande à 850MHz pourrait être nécessaire.

Une fois établie la capacité technique de votre téléphone mobile en terme de réseau, il faudra s'assurer que votre abonnement vous permet d'accéder aux services correspondants et dans votre utilisation quotidienne, vous assurer que vous êtes sur une zone où la couverture du réseau est satisfaisante.



Un portable pour téléphoner


Si vous estimez que votre portable doit vous servir uniquement à téléphoner, vous pourrez trouver des produits très performants à des prix très compétitifs.

Les points à surveiller seront alors l'autonomie et la durée de vie de la batterie, la taille de l'écran et des touches, la qualité réelle de réception, le type de boitier qui vous convient le mieux (compact ou à clapet, qu'il soit coulissant ou pivotant), le look, la solidité du boitier ainsi que l'organisation des menus qui conditionne beaucoup la facilité d'utilisation du téléphone.

Attention aux données communiquées par les constructeurs, il s'agit souvent de statistiques théoriques obtenues dans des conditions optimales d'utilisation. Le meilleur exemple est celui de la batterie : les autonomies communiquées sont calculées pour un mobile en position fixe et dans des bonnes conditions de réception. Elles ne correspondent donc pas avec la réalité, même en veille. En effet, un mobile en veille mais qui bouge avec son propriétaire utilise de l'énergie pour rechercher les relais de l'opérateur et leur signaler sa présence. Nous vous conseillons donc de consulter ces données, mais surtout de les confronter aux avis d'utilisateurs disponibles sur internet.

Pas la peine de vous laisser distraire par les réseaux accessibles puisque même si certains modèles de ce type peuvent accéder aux réseaux GPRS ou EDGE les applications encore disponibles - et surtout utiles - sont quasiment inexistantes.



Un smartphone pour quoi faire ?


A l'origine venus du monde pro pour permettre aux salariés nomades de rester connectés à leur bureau, ils se sont rapidement enrichis d'applications ludiques pour conquérir le marché grand public. Ils sont tous compatibles avec les réseaux 3G et souvent 3G+.

Aujourd'hui on peut presque dire qu'ils sont capables de tout faire, même le café :
- envoyer et recevoir des e-mails et surfer sur internet ;
- écouter de la musique ou visionner des vidéos ;
- prendre des photos ou filmer en HD ;
- servir de GPS ou de guide touristique ;
- gérer mon agenda et mes contacts ;
- lire son journal ou passer le temps avec des jeux vidéos ;
- téléphoner ;-)

Comme en informatique, leurs limites dépendront principalement des applications que l'on y charge, de leur capacité de stockage mais surtout de la compétence de leur utilisateur et du temps qu'il souhaite consacrer à leur paramétrage.

S'ils font beaucoup de choses, ils ne les font pas forcément toutes bien, il faudra donc comme toujours définir vos besoins et vos priorités pour bien choisir votre smartphone idéal.

Une fois cela fait, les points à vérifier seront :
  • Le type de clavier : A touches ou tactile, qu'est-ce qui vous conviendra le mieux. Dans le cas d'un clavier tactile, il est bien de pouvoir le tester pour vérifier sa rapidité et sa précision et vous assurer qu'il convient à votre type de frappe (1 doigt ou 2, petits ou gros doigts, etc).

  • La taille et le poids : Finie la course à la miniaturisation, les smartphones sont souvent plus gros et plus lourds qu'un bon vieux GSM des années 90 (fin 90's). Qu'êtes-vous prêts à accepter pour qu'il vous suive partout sans vous gêner ?

  • L'autonomie : C'est souvent la grande faiblesse des smatphones pour deux raisons : leur utilisation est plus intensive que pour un téléphone classique (temps passé à écouter de la musique, à jouer, à lire des e-mails...) et ils sont sollicités sur des activités énergivores. Dans le cadre d'une utilisation courante et en disposant de solutions de recharges nombreuses (en voiture, sur la prise USB de votre ordinateur professionnel, etc) l'autonomie est cependant rarement un problème.

  • La qualité de l'écran : Elle est essentielle car compte tenue de sa taille, les informations s'afficheront souvent en petits caractères. Le point à surveiller est particulièrement sa luminosité pour vous permettre de l'utiliser confortablement quelle que soit la lumière extérieure.

  • La solidité : Compte tenu de leur taille, les smartphone rentrent difficilement dans une poche de pantalon pour vous Monsieur, où le mettrez-vous pour qu'il soit à la fois accessible et protégé des chutes et chocs ; et pour vous Madame ils subiront au fond de votre sac les agressions quotidiennes de vos clés, tubes de gloss et autres objets anguleux et agressifs envers leur écran et leur coque. Pensez-y lorsque vous le choisirez et n'hésitez pas à vérifier sa solidité ou à l'équiper d'une housse de protection

  • Le système d'exploitation (OS pour operating system) : C'est lui qui vous permet de naviguer entre les différentes fonctions et applications de votre téléphone. Les principaux sont iOS pour Iphone et Androïd utilisé par Samsung, LG, HTC, Sony, ZTE, HTC, Motorola. Ils sont aujourd'hui tous aussi performants pour la grande majorité des utilisateurs ; seuls les plus exigeants pourront les différencier sur leurs performances techniques pures. Les facteurs de choix pourront alors être :
    - choisir le même OS pour tous les membres du foyer pour partager les applications ;
    - rester sur le même OS lors d'un renouvellement de smartphone pour ne pas passer trop de temps avec la migration des données et récupérer les applications ;
    - choisir un système ouvert sur plusieurs marques (Androïd, Windows) plutôt qu'un réservé à une marque de téléphone pour garder sa liberté de choix de l'appareil ;
    Le plus important sera qu'il détermine l'accès à une bibliothèque d'applications gratuites et payantes qui vont pouvoir enrichir les fonctionnalités de votre mobile. Si vous avez choisi Androïd vous ne pourrez pas accéder aux applications de l'Appstore d'Apple et inversement. C'est donc ici une bataille de contenus où ce n'est pas forcément la meilleure solution technologique qui l'emporte.

  • L'appareil photo : il constitue souvent un argument marketing mis en avant par les vendeurs en jouant en particulier sur le nombre de pixels. Le nombre de pixels n'est cependant pas un gage de bonne qualité (voir notre dossier appareils photos numériques) celle-ci dépendant davantage de la qualité de l'optique, de la sensibilité du capteur, de la rapidité de mise au point ou même du flash. Et même si le gros avantage du portable c'est d'être toujours à porté de main pour une photo ou un petit film imprévu, votre mobile remplacera-t-il pour autant votre appareil photo numérique ? L'importance de ce critère doit donc être comparée à l'utilisation réelle que vous en faites habituellement.

  • L'accès internet : il faut faire la différence entre un appareil qui donne accès au web mais dont la configuration ne permet pas une consultation confortable (écran trop petit, système de saisie) et autre qui permet une réelle navigation intensive. Il faudra également que le forfait soit adapté (3G + connexion à des bornes wifi). Si vous n'êtes pas du style à chercher à vos connecter partout à des bornes wifi, il vous sera difficile de surfer à tous les coins de rue et un smartphone permettant une consultation occasionnelle d'internet devrait suffire.

  • La fonction téléphone : il ne faut pas l'oublier, votre smartphone va également de temps en temps vous servir à téléphoner. Sa capacité de réception sera-t-elle bonne, le son sera-t-il correct ?

  • Bluetooth, wifi, GPS : quelles sont les fonctions annexes présentes et sont-elles réellement exploitables et performantes ? Le wifi est indispensable pour se connecter aux bornes haut débit et pouvoir surfer dans de bonnes conditions.


Pour tous ces critères malheureusement il est difficile de faire des comparatifs à partir de données chiffrées tant celles communiquées par les constructeurs peuvent être éloignées de la réalité. Nos conseils sont donc simples :
- essayez de trouver des avis d'utilisateurs (merci Verifico) ;
- consultez des tests faits par des organismes indépendants ;
- essayez de prendre en main quelques minutes les téléphones de vos proches qui peuvent fonctionner sur le même OS que celui que vous convoitez.

Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir :

Suivez le projet et interagissez : Suivez-nous sur Google+ Sur Google+ Suivez-nous sur Facebook Sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Sur Twitter

Verifico - E-mail : contact@verifico.fr - Présentation - Blog - Plan du site - Ressources complémentaires

Verifico Angleterre - Verifico Italie